Comment jardiner avec les saisons ?

Quand on jardine, on est en phase avec la nature, d’autant plus quand on veut faire un potager en permaculture. On s’accorde au rythme des saisons, le cycle et la course changeante du soleil, les variations de températures, on est évidement vigilant à tout cela pour à la fois en tirer partie et à la fois faire en sorte que nos plantations ne souffrent de rien. Découvrez ici en résumé mais aussi sur les pages qui sont liées, dans le détail, ce que le potager et le jardin nécessitent de votre part saison après saison.

La préparation du jardin : de janvier à mars

Jardiner en hiver, c’est avant tout préparer le potager et terminer de nettoyer le jardin. En janvier, c’est l’accalmie dans le potager. La saison est idéale pour déterminer les plantations à réaliser durant la saison. Ce mois est aussi propice pour effectuer la récolte des légumes à racines comme les choux et les poireaux. À partir de février, vous pouvez commencer à tourner la terre du jardin pour lui donner de l’aération.

Le moment est aussi bien indiqué pour enrichir les sols avec des engrais naturels comme le compost. En fonction du temps, vous pouvez commencer l’ensemencement des oignons et de l’ail rose. En mars aussi, vous pouvez entamer certaines plantations en terre pleine. Ce peut être les petits pois ou les laitues.

La période des plantations : avril à juin

Jardiner au printemps, c’est la nature qui reprend vie, le travail de maraîchage est intense ! C’est à partir du mois d’avril que la mise sous terre proprement dite des semis commence dans un calendrier du potager. En cette période, vous pouvez réaliser la plantation sous serre des concombres, tomates, poivrons et aubergines. De même, les semis en pleine terre de carottes, de haricots verts et de betteraves sont aussi conseillés en avril.

En mai, la mise en terre des cultures sous serre peut intervenir. En juin, l’ensemencement peut continuer au potager. L’heure est au repiquage des poivrons, aubergines et des tomates. En cette période, les récoltes peuvent commencer progressivement à s’accroître. L’arrosage vespéral des plantes doit être inscrit au calendrier de jardinier en juin.

Le moment de l’entretien des plantations : juillet à septembre

Jardiner en été, c’est surveiller que rien ne manque d’eau, que le soleil ne brûle pas les plants. Entre juillet et septembre, l’heure est à la surveillance des semis. L’ensemencement n’est plus intense, mais les récoltes continuent. Vous devez donc donner du renfort aux plants de haricots et aux tomates. De même, l’épanouissement des plantes de légumes est assuré par leur éclaircissement. Prenez le soin de contrecarrer les escargots gourmands et les loches. Continuez avec l’arrosage abondant en soirée tous les 2 jours.

Le temps des nettoyages : octobre à décembre

Jardiner en automne, c’est la fin de la plupart des récoltes, on commence déjà à préparer la saison de maraîchage suivante, c’est aussi une bonne saison pour la taille. Vous devez commencer par enlever les plants non productifs de votre jardin en octobre. Transformez les feuilles mortes en compost pour une utilisation future. Les récoltes de courges, de choux et de navets ont lieu en ce mois. À partir de novembre, les activités de permaculture baissent considérablement en intensité. Toutefois, vous pouvez continuer avec les récoltes de potirons et de poireaux. Au mois de décembre, vous devez faire le paillage. Cela permet de protéger le sol contre le retour du froid.