La dimension de son potager

La création d’un potager requiert de déterminer au préalable la surface sur laquelle il convient de cultiver. Comment déterminer quelle superficie donner à sa zone maraîchère ? Plusieurs dimensions de jardin peuvent être choisies selon les attentes ou besoins. Il s’agit entre-autres des espaces de culture de 50 m², 100 m² ou 300 m². Découvrez les différentes tailles de potager à privilégier selon que vous soyez à un stade de débutant ou de jardinier autonome ! Quel que soit votre choix, ces dimensions sont valables pour jardiner en permaculture.

50 m² : la superficie conseillée pour les débutants

Cette surface de travail est parfaite pour les personnes débutant dans le jardinage et désireuses de cultiver des légumes qu’elles pourront consommer. Ce profil de jardinier n’est généralement pas disposé à consacrer trop de temps à un potager.

Quelle superficie de potager quand on débute ? Ne commencez pas avec une superficie de culture trop grande (supérieure à 50 m²). Vous pouvez rapidement être submergé par la masse de travail correspondante. Il est primordial de démarrer son initiation au potager en cultivant des dimensions raisonnables, avant d’augmenter progressivement celles-ci. Vous pourriez même commencer avec des carrés surelevés, comme je l’explique dans comment transformer un bout de jardin en potager.

La surface de 50 m² est considérée ici comme idéale car elle est facile à entretenir et suffit pour cultiver l’essentiel des légumes d’été que vous aimez. En effet, un potager de cette dimension ne nécessite pas plus de 2 heures de travail chaque semaine. Vous pourrez y cultiver des tomates, des radis, des carottes, de la laitue, des concombres.

Au fil des ans et de votre niveau d’expérience, il est possible d’augmenter les dimensions de l’espace de culture. Prévoyez donc des possibilités d’agrandissement du potager, dès sa conception.

100 m² : la taille standard

Avec un potager de cette superficie, il devient possible de diversifier les espèces jardinières cultivées et d’étendre vos récoltes sur toute l’année. Vous pouvez faire pousser tous les légumes que vous souhaitez en fonction des saisons, y compris durant l’hiver.

En France, 100 m² est considérée comme la taille standard pour une culture de loisir permettant des récoltes moyennes. Lorsqu’un potager de cette superficie est bien structuré, il est capable de fournir en légumes une famille de 3 ou 4 personnes. Pour rentabiliser au mieux l’espace, les jardiniers ont généralement recours à la culture à la verticale.

Si un potager de cette taille peut permettre des récoltes intéressantes, il réclame aussi beaucoup d’efforts. Toutefois, faire l’option de la permaculture est indiqué pour réduire la masse de travail à consentir. Après avoir travaillé la terre et planté vos légumes, consacrez environ une demi-journée à l’entretien de votre potager chaque semaine. Quelques interventions ponctuelles seront également nécessaires. L’évaluation du temps de travail requis par an s’élève à 300 heures.

300 m² ou plus : un potager pour être autonome

Quelle taille de potager faut il avoir pour être complètement autonome ? Je développe cette partie si vous cliquez sur le lien mais sachez qu’à partir de 300  ou plus, il s’agit de la catégorie d’espace de culture qualifiée de «potager du jardinier passionné». Dans un jardin de cette taille, il est possible de faire pousser des légumes et des fruits pendant toute l’année. Vous pourrez être autosuffisant !

Les végétaux qui ont besoin d’espace pour s’épanouir ne constituent plus un problème. Vous pouvez également vous permettre de faire pousser des légumes à cycle long.

Avec un potager de cette superficie, le jardinier peut réaliser des récoltes en toute saison. La quantité de légumes et fruits obtenue est adéquate pour assurer l’autonomie complète pour au moins 4 personnes. Un terrain de culture de cette taille est parfait pour les jardiniers qui envisagent de produire la totalité de ce qu’ils mangent.

En contrepartie de cette autosuffisance alimentaire, il est indispensable d’effectuer un travail d’entretien presque tous les jours. En effet, un potager de cette envergure ne peut plus se passer d’entretien. Vous devez toujours être disponible pour semer, biner, tuteurer, désherber, arroser. Chaque séquence de travail dure au moins 2 heures.