Les légumes à associer – les chénopodiacées

Répartis en une centaine de genres pour environ 1 400 espèces, les Chénopodiacées sont des plantes dicotylédones. Elles appartiennent à la famille des Amaranthaceae et ont parfois la morphologie des plantes herbacées ou celle des arbres. Il est aussi possible d’en voir sous la forme de lianes. Envie de faire pousser ces plantes dans votre jardin ? Envie de tirer partie des vertus des chénopodiacées quand on les associent, de bénéficier de la symbiose que certaines chénopodiacées peuvent entretenir avec d’autres plantes pour qu’elles poussent toutes mieux et / ou mieux protéger ? Voici tout ce qu’il faut savoir à leur propos ! Si vous souhaitez en savoir plus sur le compagnonnage et les bonnes associations de légumes et plantes au jardin, remontez sur ce guide !

Quelles sont les plantes de la famille des Chénopodiacées ?

Comme toutes les plantes, les Chénopodiacées ont des noms scientifiques qui se diffèrent de ceux connus de tous. Dans la famille des Chénopodiacées, les plantes les plus connues sont :

  • les Polycnemoideae ;
  • les Betoideae ;
  • les Camphorosmoideae ;
  • les Chenopodioideae ;
  • les Corispermoideae ;
  • les Suaedoideae ;
  • les Salsoloideae, etc.

Les Polycnemoideae sont des plantes basses alors que les Betoideae sont grimpantes. Pour ce qui est des Camphorosmoideae, elles sont des arbustes et les Salsoloideae sont des plantes herbacées. Parmi cette liste, celles qui sont les plus comestibles dans la famille des Chénopodiacées sont les Chenopodioideae. Elles comprennent 16 genres dont les épinards, les blettes…

Comment cultive-t-on ces plantes ?

Les Chénopodiacées sont des plantes ayant quelques exigences. Pour que leur culture soit rentable, elle doit être effectuée dans une zone aride et riche en minéraux. Ainsi, les plantes se développent bien mieux. Il faut noter qu’elles sont pour la plupart du temps des plantes sauvages. De ce fait, elles poussent d’elles-mêmes dès que le lieu leur est favorable.

Toutefois, des graines de certaines plantes de cette famille sont commercialisées. De ce fait, vous pouvez cultiver de nombreuses plantes telles que les épinards ou la betterave. Elles peuvent être consommées sans aucun risque et leur culture ne demande pas particulièrement beaucoup de rigueur.

Des Chénopodiacées dans un jardin entre elles ou avec d’autres plantes ?

Les Chénopodiacées sont des plantes trouvées dans les milieux arides et riches en minéraux. Certaines d’entre elles préfèrent les sols salés. Cela permet de comprendre que ces plantes ne se développent mieux que dans une région respectant leurs exigences pour une bonne croissance.

Pour les cultiver dans votre jardin ou dans votre potager, vous devez alors vous assurer que le sol respecte ces exigences. Si cette condition est remplie, il n’existe alors aucun doute que les plantes poussent normalement. Tout ce que vous avez à faire, c’est de vous rapprocher d’un point de vente afin de vous procurer les graines dont vous avez besoin. Vus que ces plantes se développent souvent dans une zone identique, il est alors possible que vous les cultiviez dans un même jardin.

Par contre, il vous sera vraiment difficile voire impossible de faire cohabiter d’autres plantes aux Chénopodiacées. Cela s’explique par le fait que toutes les plantes n’ont pas les mêmes exigences que les Chénopodiacées. Dans ce cas, seules celles qui peuvent se développer dans un milieu adapté survivront. De ce fait, il est possible de mettre en terre au même lieu les variétés ayant les mêmes exigences.

Même en leur sein, elles n’ont pas toutes les mêmes besoins. Il se pourrait alors que certaines plantes ne poussent pas si elles sont plantées dans le même milieu que ces dernières. Pour éviter toute mauvaise surprise, il serait judicieux de vous renseigner sur les exigences des plantes que vous voulez cultiver en plus des Chénopodiacées.