Les légumes à associer – les crucifères

Parmi les grandes familles de légumes qui existent, les crucifères sont très populaires. En effet, ils sont très connus pour leur forte concentration en élément nutritif et leurs bienfaits sur la santé. Les crucifères peuvent être facilement cultivées dans les jardins et peuvent ou non s’associer avec certains types de plantes. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les crucifères.  Si vous souhaitez en savoir plus sur le compagnonnage et les bonnes associations de légumes et plantes au jardin, cliquez sur ce guide !

Les crucifères : qu’est-ce que c’est ?

Le terme crucifère est généralement employé pour désigner une herbe dicotylédone dont les fleurs ont leurs pétales disposés en forme de croix. Les crucifères sont assez populaires et très plébiscités pour leurs nombreuses vertus. Ces plantes permettent aux utilisateurs de maintenir leur santé et permettent également de lutter contre certains types de maladies. Il s’agit entre autres du cancer dont celui de la prostate, du côlon, du sein ou du col de l’utérus.

Les crucifères sont très riches en vitamines essentielles pour l’organisme et en sels minéraux. Ils sont moins caloriques et constituent de belles alternatives d’alimentation pour les personnes souhaitant diminuer leur poids. Pour profiter pleinement des vertus de ces plantes, il faudra idéalement les cuire à l’aide d’un four à micro-ondes ou par vapeur. Parmi les crucifères les plus connues, on relève :

  • Le chou-fleur
  • Le brocoli
  • Le chou
  • Le chou de Bruxelles
  • Le navet

Encore appelées brassicacées et composées de plus de 3 000 espèces différentes, les crucifères se reconnaissent facilement par leurs fleurs à 4 pétales. Ils permettent également de limiter les maladies cardiovasculaires et sont très utilisés dans la prévention de l’ostéoporose.

Les crucifères : comment les cultiver ?

Il est très facile de cultiver les crucifères. Il faudra avant tout les installer dans les bonnes conditions pour favoriser leur développement et leur croissance. Les plantes crucifères poussent vite et se développent aussi bien en milieu tempéré comme tropical. Dans de meilleures conditions, il faut 2 mois après le semis pour qu’elles arrivent à maturité. Il est possible de cultiver les végétaux sous abri (un tunnel ou une serre) ou en vrac (exposé aux conditions de dame nature). Évitez les températures trop basses ou trop élevées car cela risque de ralentir la croissance des crucifères. Ces légumes nécessitent un endroit assez lumineux et ensoleillé. Ils sont gourmands en eau au début de la plantation.

Les crucifères requièrent des sols assez riches en humus. Vous pouvez également ajouter aux produits organiques des engrais minéraux, afin que la terre soit bien fertile. Ces végétaux sont très sensibles aux bioagresseurs ainsi qu’aux mauvaises herbes. Vous devez régulièrement entretenir votre jardin et utiliser des solutions efficaces pour lutter contre les ravageurs.

Les crucifères : peut-on les associer au jardin entre eux ?

Bien évidemment, vous pouvez associer les crucifères entre eux. En réalité, étant de la même famille, ces végétaux requièrent le même type de sols. Ils nécessitent également les mêmes besoins en éléments nutritifs. Il est fréquent de constater dans les jardins la présence du chou et du chou-fleur en même temps. Cependant, il est dans l’intérêt du jardinier de réserver des espaces dans la plantation et de ne pas les cultiver trop proche. En effet, ils ont les mêmes besoins en compost et peuvent se concurrencer. De même, étant sensibles aux mêmes types de maladies, l’agression peut vite se propager.

Les crucifères : peut-on les associer au jardin avec d’autres familles de plantes ?

Vous pouvez associer les crucifères avec d’autres familles de végétaux dans le même jardin. Veuillez jusqu’à ce que les conditions de croissance et de développement de plantes soient réunies. Les légumineuses (haricot, pois, fève) et les ombellifères (persil, carotte, céleri) s’entendent bien avec les brassicacées. En association, les plantes de ces familles se développent bien, sont vigoureuses, se stimulent et résistent bien aux bioagresseurs.