Les légumes à associer – les ombellifères

Encore appelées Apiacées, les Ombellifères appartiennent au groupe des dicotylédones. Ce sont des plantes gracieuses, aériennes et fines avec les fleurs disposées en ombelles, c’est-à-dire sous forme de parasol. Vous cultiver des ombellifères et même les associer avec d’autres plantes cependant vous ne savez pas comment procéder ? Voici des informations utiles pour vous aider à mieux réussir votre compagnonnage. Si vous souhaitez en savoir plus sur le compagnonnage et les bonnes associations de légumes et plantes au jardin, cliquez sur ce guide !

Que représentent les ombellifères ?

En dehors de cette principale caractéristique, les ombellifères s’identifient également à travers :

  • des feuilles alternées, composées et pennées avec un pétiole engainant au niveau des nœuds ;
  • une tige creuse qui comporte des canaux sécréteurs de résines et d’essences odorantes ;
  • des fruits secs et doubles dénommés diakène.

Il s’agit d’une famille assez homogène avec des espèces souvent odorantes, herbacées, annuelles, bisannuelle, trisannuelle ou vivace. Les ombellifères regroupent près de 3 500 espèces réparties en 463 genres. La plupart des Apiacées sont des plantes aromatiques comme le cerfeuil, la coriandre, le persil, le cumin, l’aneth, l’anis, etc. Toutefois, elle se compose aussi de légumes dont la carotte, le céleri, le fenouil, et bien d’autres.

Comment cultiver les ombellifères ?

Les ombellifères poussent le plus souvent dans les milieux ensoleillés, mais chacun avec son sol privilégié. Certains préfèrent les terrains légers et bien drainés tandis que d’autres se plaisent bien dans les terres profondes et fraîches.

La plupart des ombellifères se plantent à partir de leurs graines en semis indirect. Cela signifie que vous devez faire pousser les graines dans une pépinière pendant 2 à 3 semaines avant de les transplanter. Il faut aussi noter que les plantes de cette espèce se reproduisent assez facilement, elles se ressèment toutes seules à foison. Dans ce cas, vous devez avoir le réflexe de surveiller les semis spontanés pour éliminer ceux qui sont de trop.

Lors de la transplantation, vous devez premièrement démêler les racines de vos plantules en plongeant les godets dans une cuvette d’eau pendant 3 minutes. Ensuite, posez la motte de terre dans un trou qui fait trois fois son volume, après avoir ajouté une poignée de compost. À la suite de cela, arrosez correctement les pieds sans mouiller le feuillage puis effectuez le paillage. Après la transplantation, vous devez régulièrement arroser vos plants au moins deux fois par jour.

Est-il possible de les associer entre eux et à d’autres familles ?

Généralement dans un potager, il est possible d’associer les plantes d’une même famille et les ombellifères n’échappent pas à la règle. Cette technique de compagnonnage permet d’économiser de l’espace et favorise une protection mutuelle entre les légumes. Toutefois, vous devez faire très attention dans vos associations, car il existe des variétés comme la ciguë qui sont toxiques. Vous pouvez par exemple associer l’aneth et la carotte.

Il est également possible d’associer les ombellifères à des espèces appartenant à une autre famille. L’aneth protège certaines cucurbitacées comme le concombre, ils peuvent donc être plantés ensemble. Le basilic quant à lui a un effet répulsif puissant contre les mouches et moustiques. Il s’associe très bien avec les solanacées notamment la tomate, l’aubergine, le piment, etc. L’association entre ombellifère et crucifère est également possible avec le thym, le chou et le brocoli.